Amélioration de l'aspect des dents à Paris | Dr Cohen

Améliorer l’aspect des dents abîmées

Personne n’est à l’abri face au risque de se casser une dent suite à une chute ou à un choc violent

En effet, si les fractures dentaires sont relativement fréquentes chez les enfants, elles peuvent également survenir chez les adultes entraînant des séquelles plus ou moins importantes. Heureusement, plusieurs traitements d’esthétique dentaire permettent de réparer ces aléas et d’ainsi retrouver un sourire éclatant.

Dents cassées : définition

Comme tout organe du corps, une dent peut faire l’objet d’un traumatisme et finir par se casser. Les incisives centrales maxillaires sont les dents les plus touchées par ce fléau du fait de leur emplacement plus vulnérable face aux à-coups. Différents stades sont constatés.

Les différents traumatismes dentaires

Selon la nature du traumatisme, la dent n’est pas atteinte de la même façon. Pour commencer, en cas de contusion, le patient fait simplement face à un ébranlement de sa dent, sans lésion apparente, ni mobilité. Celle-ci peut cependant être douloureuse de manière transitoire.

Lorsque la dent est fissurée au niveau de l’émail et parfois de la dentine, on parle de fêlure. Le traumatisme s’accompagne souvent d’une légère sensibilité au froid, d’une vive douleur de courte durée et inconstante survenant généralement au cours de la mastication, plus particulièrement lors du relâchement de la pression occlusale.

On parle de fracture quand la dent est cassée et entraîne la perte d’un morceau de taille variable selon la nature du choc. Plus la fracture est proche de la pulpe, plus la douleur est intense.

Enfin, la luxation correspond au déplacement (subluxation) ou à l’expulsion totale de la dent (luxation totale de la dent). Le premier traumatisme s’accompagne généralement d’une douleur, surtout au toucher. Le second entraîne bien souvent une déchirure de la gencive ou une fracture de l’os alvéolaire.

Dents cassées : qu’est-ce qui se passe ?

Dans tous les cas, il s’agit d’un traumatisme dentaire nécessitant une consultation chez un dentiste dans les plus brefs délais. En effet, une dent cassée ne doit pas rester sans suite. Elle doit être surveillée par un professionnel afin d’évaluer s’il existe, ou non, des répercussions au-delà de la dent (comme une altération du nerf, une luxation de la mâchoire…).

Suites immédiates de l’accident

Suite à l’accident, il convient de prendre plusieurs précautions. Tout d’abord, si seulement un morceau de la dent est cassé, il faut veiller à le récupérer puisqu’il pourra probablement être refixé lors de votre séance chez le dentiste.

Dans le cas où la dent a été expulsée en entier, veillez à la saisir par la couronne et à ne surtout pas toucher à la racine. S’agissant d’une matière vivante, le mieux est de la plonger dans une solution saline stérile ou de la conserver en bouche.

Causes des dents cassées

De nombreuses situations peuvent causer la casse de vos dents. L’évènement n’est pas aussi rare qu’il paraît l’être. Bien sûr, la principale cause des dents cassées est traumatique. Les chocs directs, les chutes ainsi qu’un impact avec un objet dur peuvent entraîner la cassure d’une partie ou de la totalité de la dent.

Cependant, d’autres facteurs sont en cause, comme par exemple :

  • Un grincement important des mâchoires entre-elles : la friction répétée de l’émail entraîne une fragilité et peut briser une partie de la dent.
  • Un serrement intense et violent des dents : il peut, sous la force des muscles des maxillaires, casser une ou plusieurs dents (bruxisme).
  • En cas de malformation d’une dent : si celle-ci ne s’encastre pas correctement dans des dents de la mâchoire opposée, elle entraîne des chocs répétés qui peuvent affaiblir l’émail et casser la dent.
  • Si vous mâchez un aliment trop dur.
  • Suite à une carie ou une autre affection dentaire : si votre dent est dévitalisée, elle est plus friable et donc plus assujettie aux fractures.
  • Après une inflammation parodontale.

Traitements des dents cassées

Plusieurs traitements dentaires sont possibles pour reconstituer vos dents et retrouver un sourire ravageur. Ces derniers dépendent de l’indication exacte à traiter.

L’importance du diagnostic

Seul un dentiste sera en mesure de vous orienter vers le protocole thérapeutique le plus adapté. Ce dernier réalisera un diagnostic de la situation, notamment grâce à un examen radiographique et à un test de sensibilité au froid. C’est l’état de votre pulpe dentaire qui influence grandement le choix du traitement.

Dans tous les cas, il est indispensable de se rendre le plus rapidement possible chez votre spécialiste afin que le traitement soit le plus efficace possible.

Facette dentaire

Si la dent est partiellement cassée et que le nerf n’est pas affecté, un comblement de la dent à l’aide d’une facette dentaire en céramique ou du morceau récupéré est généralement préconisé par le dentiste.

Prothèse dentaire

Lorsque le choc a impacté la majorité de la couronne et de la pulpe, le dentiste procède à une dévitalisation de la dent et à la fabrication d’une nouvelle dent, à base de résine, ou à la pose d’une prothèse dentaire.

Edentation

Dans les cas les plus sévères, c’est-à-dire quand la dent a été gravement endommagée (atteinte de la racine), le dentiste peut envisager une édentation de la dent cassée en vue de la pose d’un implant dentaire. Il retire alors l’ensemble de la dent et vient déposer une vis en titane sur laquelle sera fixée une prothèse dentaire.

Traitement de canal

Si la dent est particulièrement douloureuse ou que la pulpe est touchée, un traitement de canal peut être envisagé. Celui-ci vise à éliminer la sensation d’inconfort, la douleur ou l’enflure liée à cette dent en enlevant la pulpe enflammée ou infectée, le tout, en évitant l’édentation.

Pour ce faire, une anesthésie locale est nécessaire. Le dentiste pratique alors une ouverture dans la dent pour accéder à la pulpe endommagée et la retirer. Il nettoie ensuite le canal en l’élargissant et en le désinfectant, puis il le remplit avec un ciment et un matériau similaire à du caoutchouc.

Une fois l’intérieur de la dent suffisamment nettoyé et scellé, le dentiste restaure la partie de la dent située au-dessus de la gencive. Il peut avoir recours à une restauration de type conventionnel, à une restauration en céramique ou à une couronne, selon l’état de la dent.

Module de diagnostic en ligne

Vous souhaitez savoir quelle intervention réaliser en fonction de votre besoin ? N’hésitez pas à utiliser notre module de diagnostic en ligne pour facilitez vos recherches.

Commencer le diagnostic